LES PARIS DE LA SEMAINE - TOP 14

Les équipes à suivre

Après 7 ans de disette, Clermont a mis fin à la malédiction des finales perdues et a enfin soulevé le Bouclier de Brennus qui lui échappait de si peu depuis de nombreuses années. Les Jaunards de Franck Azéma ont montré qu'ils étaient des grands d'Europe et qu'il fallait compter sur eux au plus haut niveau sur la durée. Il ne fait aucun doute que l'ASM sera un candidat plus que sérieux à sa propre succession l'année prochaine. C'est le cas également pour le Racing Club Toulonnais et Montpellier, deux clubs très actifs sur le marché des transferts qui ont toujours su attirer de gros noms dans le gratin du rugby mondial. Picamoles, Cruden et Pienaar vont donc poser leurs valises dans la nouvelle équipe de Vern Cotter. Mourad Boudjellal, lui, a fait confiance à deux nouveaux coach (Galthié et Landreau) pour relancer la machine toulonnaise et aller chercher un nouveau sacre dans le championnat national. Le Castres Olympique de Christophe Urios devrait quant à lui, comme à son habitude, venir jouer les trouble-fêtes et s'inviter dans la course aux play-offs. Malgré le départ de nombreux joueurs, le manager charismatique trouvera sans nul doute les mots pour transcender son équipe. Auteur d'une saison 2016/2017, La Rochelle sera l'équipe à suivre de très près. Les hommes de Xavier Garbajosa et Patrice Collazo ont fait renaître le french flair l'année dernière. Pourront-ils réitérer les mêmes performances dans cette saison 2017/2018 ? Le Racing 92, pour sa part, va essayer d'oublier cette saison, quelque peu catastrophique pour un club de ce standing, pour renouer avec le succès et aller décrocher le précieux sésame, avec la manière comme en 2015/2016. Enfin le Stade Toulousain, actuellement en pleine reconstruction, va essayer de jouer les premiers rôles malgré le départ à la retraite de nombreux cadres. Ce Top 14 version 2017/2018 s'annonce plus serré que jamais et nous ne sommes pas non plus à l'abri d'un club surprise comme Lyon qui pourrait également créer l'exploit grâce à un recrutement et un plan de jeu ambitieux. 

Ils joueront (à priori) le maintien

Les candidats au maintien sont également nombreux dans ce championnat plus que relevé. Si Oyonnax et Agen ont réussi une belle remontée dans l'élite, il ne fait aucun doute, sauf miracle, qu'ils devront batailler pour poursuivre leur belle aventure en Top 14. La faute à un écart de budget beaucoup trop conséquent entre les armadas du championnat (Clermont, Montpellier, Racing 92) et les autres. Les finances de ces petits clubs n'ont pas permis d'effectuer un recrutement assez conséquent pour pouvoir lutter sur toute la durée de la saison et pour pouvoir réaliser un turn-over afin de reposer les organismes. Nous aurons également un regard attentif sur les performances du Stade Français. Le club de la capitale a vu de nombreux joueurs partir à l'intersaison, notamment après l'affaire de la fusion. Les Rose et Bleu se retrouvent donc amputés de joueurs d'expérience et vont devoir miser sur un recrutement de dernière minute et sur son centre de formation. Pas sûr que cela soit suffisant pour espérer le maintien. Enfin, Pau et Brive devraient également batailler pour le maintien. Si ces deux formations ont longtemps lutté pour se placer dans les six premiers, elles ont également atteint un point de rupture sur la fin de la saison et nous avons pu voir les limites de ces clubs à petit budget dans la gestion de leur effectif.  

A VOIR : toutes les cotes pour parier sur le Top 14

Les statistiques

 

En dehors des grosses équipes, rares sont les écuries de top14 à parvenir régulièrement à s’imposer hors de leurs bases. L’avantage domicile est une constante immuable du rugby, et des clubs comme Brive ou Pau, pourtant cantonnés à la partie basse du classement et à la lutte pour le maintien, s’en sortent relativement bien. Pour preuve, 75% des rencontres ont vu l'équipe qui évoluait devant ses supporteurs s'imposer.

Jouer systématiquement une victoire des favoris ou des formations qui briguent une place en play-offs n’est donc pas toujours judicieux, d’autant que les bookmakers préfèrent minimiser les risques en privilégiant un succès des grosses écuries. Il y a donc souvent de très belles cotes à envisager lorsque les clubs de bas de tableau reçoivent les prétendants au titre, à vous de savoir les saisir !

Notons également qu'au cours d'un match de rugby, 4.16 essais sont inscrits en moyenne et une rencontre de Top 14 se rapproche bien souvent de 40 points en moyenne. Evitez également de parier sur les drops dans un match puisque, l'année dernière, il se faisait rare avec en moyenne, un drop transformé toutes les 10 rencontres.

La saison 2016/2017 nous a également offert un joli festival d'essais avec des joueurs tels que Votu (13), Strettle (11) ou encore Lacroix (10) qui ont été de véritables finisseurs. N'hésitez donc pas à parier sur l'un de ces joueurs pour bonifier vos paris. 

Enfin, privilégiez une équipe qui possède un buteur fiable. Quand on voit les statistiques de joueurs tels que Gaëtan Germain (324 points) ou encore Benjamin Urdapilleta (253 points), on comprend aisément qu'ils peuvent être des matchs winner et que leur précision au pied est devenue primordiale dans des matchs couperet.

A VOIR : Tous les matchs en direct de Top 14 sur Wincomparator

CLASSEMENT
# Equipes J V N D DF Pts
1 Montpellier Herault RC Montpellier Herault RC 18 13 0 5 102 60
2 Racing Metro 92 Racing Metro 92 18 12 0 6 128 54
3 Castres Olympique Castres Olympique 18 11 0 7 33 51
4 Atlantique Stade Rochelais Atlantique Stade Rochelais 17 11 1 5 159 50
5 RC Toulon RC Toulon 17 9 0 8 121 48
6 Stade Toulousain Stade Toulousain 17 10 1 6 91 48
7 Section Paloise Section Paloise 18 11 0 7 36 48
8 Lyon OU Lyon OU 18 10 0 8 108 47
9 Bordeaux-Bègles Bordeaux-Bègles 18 8 1 9 7 38
10 Clermont Clermont 18 6 1 11 -32 32
11 Agen Agen 18 6 0 12 -172 27
12 Stade Francais Stade Francais 18 6 0 12 -170 27
13 CA Brive CA Brive 17 5 1 11 -181 25
14 US Oyonnax US Oyonnax 18 2 3 13 -230 18